fbpx

Il a été aperçu en Chine il y a 4000 ans ? C’est l’abricot

le 15/06/2020

L’abricot: Une longue histoire de 4000 ans !

Il était une fois, un petit fruit aussi vieux que les gravures de la vallée des merveilles et la domestication du cheval. Né en Chine il y a plus de 4000 ans, l’histoire de l’abricot est faite de voyages. De son apparition au pays du soleil levant, à nos jours, on vous raconte un peu de son histoire.


L’abricot made in china

Les premières traces de son existence remontent à -2000 avant J-C, eh oui, il n’est pas tout jeune ! De nombreux abricotiers sauvages auraient habité la chaîne de montagnes des Tian shan et la région du Xinjiang, très hospitalière. À cette époque, ces arbres fruitiers étaient appréciés pour l’huile de leurs amandes traditionnellement prescrite contre la toux et le transit intestinal. La médecine chinoise recommandait également de manger ces fruits secs pour adoucir la gorge, s’hydrater et traiter l’anémie ou l’asthme. Leur jus et leur sucre naturels sont un boost d’énergie et de vitamines ! Pas mal pour un si petit fruit ! L’abricotier a commencé à être de plus en plus cultivé 2000 ans plus tard, puis, à s’exporter.

 

L’abricot, un sacré globe-trotteur

Il a vu du pays ! À commencer par l’Inde qu’il gagna facilement depuis la Chine. L’abricot continua sa route en empruntant celle de la Soie un siècle avant notre ère. Il passa entre les mains des Iraniens, des Arméniens puis dans celles des Grecs et des Romains. En Arménie, notre abricot était une véritable star ! Considéré comme le fruit d’or du pays, il a d’abord été appelé « pomme d’Arménie » car les Européens pensaient qu’il était originaire de cette partie du monde. La pollinisation se fait ensuite grâce aux Romains qui se chargent d’introduire le fruit en Italie et en Grèce avant qu’il n’arrive, tardivement, en France au 18ème siècle. Il faut dire que le bassin méditerranéen offre un climat et une terre rêvée pour notre abricot ! Et il en est un qui l’adore, allez on vous fait deviner, il aime porter de grands manteaux doublés d’hermine, on pourrait croire qu’il a gagné au loto vu les moulures en or de son immense demeure, il se compare sans problème à un soleil et dans sa famille il s’appelle tous Louis. Ok bon vous devriez l’avoir sans problème, il s’agit bien sûr de Louis XIV et de son amour pour cet arbre fruitier dont il lança la plantation dans les jardins de Versailles. Grâce à sa qualité gustative, son jus et sa belle couleur orangée, il devint incontournable dans la gastronomie française et continua de s’exporter de façon beaucoup plus intense à travers le monde entier !

 

L’abricot tricolore !

Très rapidement adopté et adoré en France, il en existe de nombreuses variétés qui mûrissent entre mai et juillet / août. Les plus courantes sont le Early Blush et le Tomcot que l’on retrouve en Provence et Languedoc, le Bergeron en Rhône-Alpes, le Rouge, Héléna et Royal dans le Roussilon. Il se cuisine aussi bien à travers de recettes salées que sucrées, de l’entrée au dessert l’abricot se réinvente. 

 

Vous êtes maintenant incollable sur l’expédition ancestrale de l’abricot et pourrez aisément impressionner vos potes cet été.  D’ailleurs, vous saviez des astronautes avaient mangé des abricots lors de la mission Apollo Moon ?! » (Véridique ?).